12.02 2019

Finance : le guide pour acheter des obligations d'entreprise

Image Finance : le guide pour acheter des obligations d'entreprise

Le marché obligataire comporte plusieurs types d'obligations parmi lesquels les obligations d'entreprise. Faisant partie des obligations privées, elles sont bien plus courantes que les obligations d'Etat. Elles connaissent plusieurs démembrements qu'il est important de connaître pour investir efficacement sur ce segment.

Les obligations corporate

Une obligation corporate est tout simplement une obligation émise par une société privée. La distinction est importante d'autant plus qu'une obligation d'entreprise forme avec l'obligation financière qui, elle, est émise par les institutions financières, la famille des obligations privées.

L'obligation corporate est donc un titre de créance d'une entreprise privée désireuse de lever des fonds auprès d'un investisseur. Elle est alors proposée sur la base d'un montant nominal qui définit sa valeur unitaire.

La créance est bien évidemment frappée d'un taux d'intérêt qui définit le montant du revenu des investisseurs. Ce montant est à verser suivant une certaine périodicité à l'issue de laquelle le montant de l'obligation est remboursé à la date de maturité ou d'échéance.

Cette dernière est fixée à court ou à long terme, soit 5 à 12 ans. Grâce à la cotation de l'obligation sur les marchés boursiers, elle peut être vendue ou achetée à n'importe quel moment.

Classification des obligations corporate

Le rendement d'une obligation corporate est généralement plus intéressant que celui d'une obligation publique, même si la marge de risque est plus élevée. Pour faire la part des choses entre les obligations corporate à haut rendement et celles à faibles rendement, il faut s'en référer au rating ou la notation d'obligations.

A ce propos, il convient de souligner que les obligations corporate peuvent être classées en deux groupes: les investment grade et les high yield.

Les obligations «investment grade»

Une obligation investment grade est celle qui a un rendement faible. En effet, il faut comprendre qu'une obligation à rendement faible a une valeur forte sur le marché obligataire. Elle peut donc se revendre à un prix supérieur au pair, c'est-à-dire au prix de l'obligation à 100%.

On évalue la qualité d'une obligation «investment grade» à sa notation ou son rating. Ainsi, toutes les obligations corporate doivent obtenir la note AAA ou Aaa selon le rating des agences de notation Moody's, S&P et Fitch pour être des investment grade.

Avec ces obligations, vous avez la garantie que l'entreprise qui émet le titre de créance est solvable. Toutefois, les intérêts de ce genre d'obligation est faible parce que le risque encouru est faible.

Les obligations «high yield»

Elles s'opposent totalement aux obligations investment grade du fait de leur rendement élevé. Si le rendement est élevé, c'est parce que ces obligations sont émises par des entreprises dont la solvabilité est faible.

Ainsi, en tant qu'investisseur, vous pouvez les obliger à augmenter le taux d'intérêt à hauteur du risque et à baisser le prix de l'obligation. Ce type d'obligations obtiennent la not BBB ou Bbb selon le rating des agences de notation Moody's, S&P et Fitch.

Avec des obligations high yield, vous profitez de coupons à forte valeur. Par contre, le risque d'insolvabilité à la date de maturité est élevé.

Seule une agence de gestion de portefeuille obligataire comme Sunny AM pourra vous aider à faire le bon choix. Au regard de la complexité du marché, Sunny AM se propose, grâce à sa technique de portage obligataire de vous assurer un investissement rentable.